Background - Iris

Aller en bas

Background - Iris Empty Background - Iris

Message  Titia le Sam 14 Déc - 23:02

Je me nomme Iris, comme la fleur. Ma mère m'a appelé ainsi car l'iris est sa fleur préférée.
J'adorais ma mère, mais elle nous a quitté il y a un moment, c'était la première femme de mon père, il en avait trois, et nous vivions tous aisément dans une grande maison dans le Calimshan.
Je suis la première née, j'ai une demi sœur, de quatre ans de moins que moi, et un frère de cinq ans de moins, chacune des femmes de mon père lui donna un enfant, tous les uns aussi beaux que les autres, mais ce n'était pas l'avis de tous !

Ma mère m'a toujours dit que dès qu'elle m'a mis au monde, les gens s'émerveillaient devant moi, alors que j'avais les yeux noisette, et les cheveux brun, rien d'exceptionnel me direz vous, mais, elle me répétait que quelque chose émanait de moi, envoutant les gens qui m'approchaient et s'intéressaient à moi.
Je ne la croyais pas, je pensais seulement que ma joie et mon sourire était ce pourquoi les gens voulaient rester près de moi...

Toutes les autres mères voulaient que je joue avec leurs enfants, j'avais beaucoup d'amis, j'étais très entourée,  j'ai toujours été très entourée...
Mais une des autres femmes de mon père mis au monde une autre petite fille, Ô elle était très belle, moi je la trouvais ravissante, mais sa mère ne la trouvait pas aussi belle que moi, et elle commença à rejeter cette enfant qui n'était pas parfait à ses yeux.
Il fallut un bon mois pour lui faire entendre raison, pour que ma mère et l'autre compagne de mon père arrivent à lui faire prendre son enfant dans ses bras, puis tout redevint normal... Enfin c'est ce qu'on croyait !

J'avais 5 ans quand ma mère m'offrit mon premier violon, je me souviens encore de ce qu'elle a dit "quand j'étais enfant, j'ai pu voyagé avec mes parents, et un jour nous sommes allés dans une ville hors du désert, et les gens jouaient de cela, le son m'a tout de suite plus, alors je t'offre mon premier violon ma fille, prends en soin...", je pris l'instrument, le détaillé un instant, et je me mis à en jouer, c'était instinctif, comme s'il était fait pour moi, je n'avais pas à me forcer, il était le prolongement de mon corps, une partie de mon être. La musique amplis la pièce, et tous dansèrent, c'est à ce moment que je compris ce que je voulais faire.

Nous étions heureux, nous vivions bien, nous possédions quelques terres, mon père est un marchant d'épices et de tissus, je pris vite gout au commerce, il m'emmenait avec lui parfois, je le regardais faire, parfois je dansais et jouais de la musique, attirant les clients pour que mon père vende plus.

Je grandissais, mon art se développait, passant par le dessin, la couture, le chant, j'appris à me servir d'autres instruments, j'appris aussi toutes sortes de dansent tout le long de ses années...

C'est à mes 16 ans que ma mère tomba malade, et fut emportée par la maladie.
Et ce fut à ce moment que la rancœur de ma belle mère refit surface, elle persuada son père de me marier, belle comme j'étais il me fallait un mari riche, puissant, il se laissa convaincre, et je fus vendu et mariée au plus grand nomade du désert , l'un des hommes les plus influents, et les plus cruels aussi, mais un homme d'un âge approchant celui de mon père. Je n'avais que 17 ans.

Depuis ce jour, je n'ai plus revus ma famille, j'étais sur les routes, suivant le campement, et mon mari que je n'aimais absolument pas, il m'obligea à consumer la nuit de noce, me violentant suffisamment pour que je ne veuilles plus qu'il me touche, qu'il m'approche...
Mais nuit après nuit, il revenait dans mon lit, m'arrachant mes tuniques, et me laissant parfois même inconsciente.

Environ un mois plus tard, je pus rejoindre le lieux où se trouvait ses autres femmes, il en avait 5, j'étais la sixième. L'effet que je produisais aux gens, se produisit ici aussi, elles se prirent toutes d'affection pour moi, elles étaient toutes plus âgées, la plus âgées aurait pu être ma mère, la plus jeune avait quatre ans de plus que moi.
Cette femme d'âge mur me sourit, alors que j'étais effrayée, et me pris dans ses bras pour me cajoler.

J'étais jeune, j'allais sur mes 18 ans, cette femme m'aida bien plus que les autres.
Mes relations avec la plus jeune d'elles se dégradèrent. Depuis qu'elle avait été vendu, elle avait appris à aimer cet homme, voyant en lui une source de richesse, mais j'étais la sixième épouse, bien plus jeune, bien plus belle que toutes, et mes dons bardique intéressaient le nomade, alors c'était moi qu'il choisissait tous les soirs pour le rejoindre son lit bordé de draps de soie bleu nuit.

Toujours le même rituel, elles devaient me préparer, me laver, me coiffer, me rendre douce, belle et sucrée, ornant mon corps de tissus soyeux, ne couvrant pas grand chose, les perles, des bijoux en or, j'aurais pu être heureuse avec toutes ces richesses qu'il m'offrait... J'aurais dû, mais non, je ne l'étais pas !

Trois semaines passèrent, je ne m'étais toujours pas accoutumée à tout ça, mais si je résistais, les coups pleuvaient, alors je me laissais faire... Puis un jour, nous arrivâmes dans une ville, une grande ville proche des frontières avec le Téthyr, j'étais déjà venue ici avec mon père, la ville était belle, chaleur et mer se côtoyaient, l'air était doux...
Je humais cet air marin, l'iode parcourant mon être attisant mes sens, je me laissais aller à la contemplation de ce port, à la beauté de l'eau si calme, brillant de mille feux blanc sous le soleil ardant.
Alors que je laissais aller mon imagination à la magnificence de ce tableau vivant, un homme m'interpela, mon regard se tourna vers lui, il était brun, les cheveux mi-long, les yeux noirs, guère plus âgé que moi, mon sourire s'étira sur mes lèvres, j'étais tellement subjuguée par sa carrure, son visage souriant, un sourire magnifique d'ailleurs, que je ne l'entendais même plus me parler.

"Iris, Iris, c'est moi, Kordran, tu te souviens de moi ?", me dit-il.
"Oui, bien sûr que je me souviens, je jouais avec toi quand je venais avec mon père.", répondis-je.

Nous discutâmes un moment, on avait bien grandit, la dernière fois que je l'avais vu, je devais avoir treize ans tout au plus, il m'expliqua qu'il rejoignait notre campement, j'étais contente de voir un visage amical, il me sera dans ses bras, puis l'on me rappela.

Nous restâmes trois bon mois dans cette ville, les affaires étaient bonnes, durant ce temps, nous nous occupions, j'arrivais à voir un peu Kordran, je lui racontais que je n'aimais pas ma condition, puis un jour, mon mari nous surpris à discuter, il était furieux, il demanda d'où nous nous connaissions, et je m'empressais de lui expliquer, il ne retenue que le fait que je savais danser, et dès le soir, il me convia à un de ses diners pour que je danse presque nue pour lui et ses hôtes... Vous ai-je dit combien il était malsain ?
Nous reprîmes la route, direction le nord ouest de la région de Téthyr , j'étais passée du statut d'épouse à celle de danseuse de charme, m'offrant parfois aux riches marchands avec qui il n'arrivait pas à négocier. Un bon mari ne fait pas ça, un bon mari s'occupe de toutes ses femmes et n'en délaisse aucune, mais pas lui, non pas lui.

Chaque nuit je pleurais, chaque jour on me préparait, et chaque soir je dansais, jusqu'au jour où il décida de moins me toucher, l'autre ayant réussi à reprendre sa place dans son lit à mon grand bonheur. Mes 19 printemps approchaient, j'arrivais toujours à voir Kordran, avec l'aide des autres femmes, nous projetions de partir ensemble, une nuit.
Cette nuit arriva plus vite que prévu, le marchant m'avait prise dans son lit ce soir là, et quand je rejoignis ma tente, j'étais couverte de bleu et de sang... Kordran m'avait vu, discrètement il entra dans la tente, et me regarda, m'aida à me soigner un peu, et il pris tous les bijoux qu'il trouva, il pris un sac, fourra des habits, les bijoux, une petite dague, et nous partîmes, à peine sortie du camp que nous étions déjà poursuivit, il tentait de m'entrainer le plus vite possible dans un bois tout proche, nous courrions aussi vite que possible, mais les flèches fusèrent, il fut touché, il me poussa en avant, "vas t-en, cours aussi loin que tu peux, je te retrouverais", me dit-il avant de s'écrouler.
Mes yeux s'emplirent de larmes, et ne le voyant plus bouger, je repartis, m'enfonçant dans les bois sans me retourner, pleurant tout en courant me cacher. Depuis ce jour, je cachais mon corps, m'enroulant dans de grande robe difforme pour éviter que l'on me voit, que l'on m'exploite.

Mon anniversaire arriva au moment où je passais la frontière de la région d'Amn, avec l'or je pus survivre, mais au bout de six mois il vint vite à manquer, alors je dus travailler.
L'auberge où je vivais m'offrit un travail, c'est ainsi que j'ai commencé à vivre de ma musique, puis petit à petit, au bout d'une année quand même, je repris conscience que mes formes pourraient m'aider à avancer, que mon charme m'ouvrirait des portes qui s'étaient fermés, alors ma vie commença à changer, tout en attendant que Kordran me retrouve, c'est ce que nous avions prévu, de venir ici, mais jamais il ne vint, j'avais 21 ans.
Je l'ai attendu deux ans mais il ne revenait pas, je fis mon deuil, et continua de vivre une vie remplis de gaité et de rire, m'amusant sans jamais m'attacher à quiconque, avant de finalement tenter ma chance à l'aube de mais 23 ans, en prenant un bateau, et en partant à la découverte du monde.

Description physique :

Jeune femme brune, les cheveux ondulés descendant dans le dos.
De grands yeux noisettes soulignés par un léger maquillage, leurs couleur varie selon le temps.
Elle mesure environ 1m70 pour 58 à 60 kg.
Elle a un jolie visage et est très féminine, mettant souvent ses formes en valeur avec des habits fait d'un tissu de qualité, et souvent coloré. Sa poitrine est joliment galbée, ferme et généreuse, elle possède une taille marquée, et de jolie hanche, son fessier est rebondit et ferme.
Ses courbes rappellent les danseuses du ventre, celles vivant dans le désert.
Elle a le dos naturellement cambré, une fleur est tatouée dans le creux de ses reins, un iris.
Ses jambes sont longues et fine, tout son corps est finement musclé, vous devinez qu'elle s'entretient.
Sa voix laisse transparaitre toute sa beauté, elle est douce et envoutante, alors qu'un léger parfum de miel et de citron vous enivre à son passage.

Background - Iris Whispe10
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Titia le Jeu 13 Fév - 19:14

"Si précieux et si doux,
A mes yeux, tu es mon tout.
Si proche et si tendre,
Sans jamais me laisser attendre..."



Background - Iris Summer10


"Si douce nuit étoilée,
Le printemps est en train d'arriver.
Assise, je contemple le tout, émerveillée !
La grandeur de ce monde si animé..."


Background - Iris Moon_b10
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Titia le Jeu 20 Fév - 22:17

"L'amour ne meurt jamais,
Et de celui ci cet enfant sera né.
Si beau cadeau que tu m'as donné,
Jusqu'à la mort je le protègerai..."


Background - Iris Femme-10
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Titia le Sam 26 Avr - 18:44

C'est le cœur serré
Que je m'endors dans cette nuit étoilée,
Serrant les draps de satin blanc contre moi
Et repensant à ces mots confiés ce soir...

Sommeil tumultueux,
"Non, non il ne faut pas, je ne peux pas, je ne le veux pas..."
"Tout est parfait, nous sommes heureux..."

Réveil brutal, en repensant à cette chose dont je ne veux pas !

La chambre baignée par les lueurs de la lune,
Ses rayons éblouissant ton corps et caressant notre peau.
Tu semble si paisible ainsi endormi offrant à ma vu ton corps et ton dos,
Alors je m'approche de toi, et y dépose un baiser aussi doux qu'une plume.


Background - Iris Full_m10

_________________
Background - Iris 443586titinouvelle
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Titia le Ven 23 Mai - 16:04

Dans une fusion parfaite de nos deux corps,
Nous nous laissons aller à l'effort,
Effort Ô combien agréable
Que nous souhaiterions immuable.

Suspendre le temps,
Pour justement en profiter abondamment,
Sans se soucier que tout cela finisse
Ou qu'entre nos doigts ce plaisir se glisse et s'évanouisse.

Et s'il s'enfuit, le rattraper de justesse
Dans un geste d'une grande souplesse,
Pour mieux le consommer
Et partager des moments désirés et passionnés.


Background - Iris Lovers10

_________________
Background - Iris 443586titinouvelle
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Titia le Mar 17 Juin - 10:38

Background - Iris Heart_10

"Comme une envolée,
Une nuée d'ailes colorés,
Stupeur, torpeur et pudeur,
Entremêlés en un douce lueur.

Passion, désir et grâce,
Prudemment consumés sur place.
Le temps d'une danse,
Plaisir déversé mais non à outrance !"


Background - Iris Old_ar10

_________________
Background - Iris 443586titinouvelle
Titia
Titia

Messages : 138
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34
Localisation : Mh.... introuvable

Revenir en haut Aller en bas

Background - Iris Empty Re: Background - Iris

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum